Famille Philippe Morize

Forum privé avec une partie Grand Public
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'érable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Françoise

avatar

Nombre de messages : 201
Age : 66
Localisation : LOUVRES
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: L'érable   Mar 8 Avr - 23:36

L'érable

Nérée BEAUCHEMIN (1850-1931)
(Recueil : Patrie intime)


L'érable

L'érable au torse dur et fort,
Ébrèche le fer qui l'assaille,
Et, malgré mainte et mainte entaille,
Résiste aux plus grands coups du Nord.

L'hiver, dont le cours s'éternise,
De givre et de neige a tissé
Le linceul de l'arbre glacé.
L'érable est mort ! hurle la bise.

L'érable est mort ! clame au soleil
Le chêne orgueilleux qui s'élance.
L'érable prépare en silence
Le triomphe de son réveil.

Sous le velours âpre des mousses
La blessure ancienne a guéri,
Et la sève d'un tronc meurtri
Éclate en glorieuses pousses.

Des profondeurs d'un riche fond,
L'arbre pousse ; il semble qu'il veuille
Magnifier, de feuille en feuille,
Le miracle d'un coeur fécond.

Il n'a fallu qu'une heure chaude
Pour que soudain, l'on vît fleurir,
Sur les bourgeons, lents à s'ouvrir,
La pourpre, l'or et l'émeraude.

L'érable vit ! chante en son vol
Tout le choeur des forêts en fête :
L'érable, de la souche au faîte
Frémit au chant du rossignol.

Contre la bise et l'avalanche,
Le roi majestueux des bois
A pris, et reprendra cent fois,
Sa victorieuse revanche.

L'érable symbolise bien
La surnaturelle endurance
De cette âpre race de France
Qui pousse en plein sol canadien :

Robuste et féconde nourrice
Dont le flanc, tant de fois blessé,
Des rudes coups d'un fier passé
Porte l'illustre cicatrice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jocelyne

avatar

Nombre de messages : 250
Age : 70
Localisation : oise
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: L'érable   Jeu 10 Avr - 10:06

Beau poème Françoise...
En voici un autre que j'apprécie

Le premier arbre
Jules Supervielle

C'était lors de mon premier arbre,
J'avais beau le sentir en moi
Il me surprit par tant de branches,
Il était arbre mille fois
Moi qui suis tout ce que je forme
Je ne me savais pas feuillu,
Voilà que je donnais de l'ombre
Et j'avais des oiseaux dessus.
Je cachais ma sève divine
Dans ce fût qui montait au ciel
Mais j'étais pris par la racine
Comme à un piège naturel.
C'était lors de mon premier arbre,
L'homme s'assit sous le feuillage
Si tendre d'être si nouveau.
Etais-je un chêne ou bien un orme
C'est loin et je ne sais pas trop
Mais je sais bien qu'il plut à l'homme
Qui s'endormit les yeux en joie
Pour y rêver d'un petit bois.
Alors au sortir de mon somme
D'un coup je fis une forêt
De grand arbres nés centenaires
Et trois cents cerfs la parcouraient
Avec leurs biches déjà mères.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saisons-vives.com
 
L'érable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dinde glacée à la poire et à l'érable - Kariole
» Rôti de porc à l'érable
» Gravlax de saumon au sucre d'érable (entrée ou hors-d'oeuvre
» Croustade à la citrouille, canneberges, caramel à l'érable - Lunesse
» Jambon glacé à l'érable et au beurre de pommes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille Philippe Morize :: Grand Public :: Poèmes et citations-
Sauter vers: