Famille Philippe Morize

Forum privé avec une partie Grand Public
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un moineau de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe_M
Admin
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 75
Localisation : Pont Ste Maxence
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Un moineau de Paris   Mer 30 Jan - 8:48

Je recherche depuis un bon moment le titre d'une chanson ancienne et son auteur dont je n'ai que certaines paroles :
"Dans un jardin public tout ensoleillé, un petit moineau sur l'herbe est tombé, .... que fais tu gamin laisses le partir, ça t'amuses donc bien de le faire souffrir, mais non ma brave dame répond un brave gosse, car moi aussi je suis un titi, un moineau de Paris..."
C'est une chanson que maman me chantait et que j'aimerais pouvoir retrouver.
Merci à ceux et celles qui pourront me donner ce grand plaisir.
Mamie.jo76

_________________
Invité,  le webmaste,
merci d'être passé et j'espère vous revoir ici


Dernière édition par le Mer 30 Jan - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.philippemorize.com
Philippe_M
Admin
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 75
Localisation : Pont Ste Maxence
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: Un moineau de Paris   Mer 30 Jan - 13:34

Il s'agit de la chanson "Un moineau de Paris", chanson interprétée par Hector Pellerin et qui date de 1924,

Et en voici l'intégralité des paroles:

Dans l' jardin public, tout ensoleillé,
Un petit moineau sur l'herbe est tombé ;
Un gosse en haillons sur l'oiseau se jette,
Mais une brave dame d'un geste l'arrête.
Que fais-tu, gamin ? Laisse-le partir !
Ça t'amuse donc bien de le faire souffrir ?
Ma, que l'gosse répond, voyons la p'tit' mère,
On s' connaît tous deux puisque l'on est frères ;
Car moi aussi, j' suis un petit
Que la misère a fait tomber du nid.

J' suis l'moineau, j'suis l' titi ;
J' suis l' gamin d' Paris.
Dans la rue, je me faufile,
Nez au vent, bataillant,
Mais toujours chantant,
J' vais tout droit sans me faire de bile,
J' suis blagueur, j' suis farceur,
Ça, y a pas d'erreur.
Mais comme au fond, j'ai bon cœur
J' vais grimper tout là-haut de peur qu'il s'ennuie,
Remettre mon moineau dans son nid.

La bonne dame émue lui dit : Mon enfant,
T'es tout seul, veux-tu que j' sois ta maman ?
L'enfant a dit oui ; elle l'amène chez elle,
Lui fait don de tout, c'est une vie nouvelle.
Mais, en grandissant, il se sent gêné.
Il n' pense qu'à une chose : c'est sa liberté.
Dehors, le soleil éclaire la grande route.
C'est l' printemps qui chante ; joyeux, il écoute.
Alors un soir, il est parti,
Laissant seulement ces quelques mots d'écrits :

J' suis l'moineau, j' suis l'titi ;
J' suis l' gamin d' Paris.
Dans la vie faut que j' me faufile.
Je suis grand, j'ai vingt ans ;
Faut que j'aille de l'avant.
Bonne maman, ne t' fais pas de bile.
J' suis blagueur, j'suis farceur,
Ça, y a pas d'erreur,
Mais n' crois pas qu' j'ai mauvais cœur.
M'en veux pas, tu l' sais bien : quand ils ont grandi,
Les moineaux se sauvent de leur nid.

Maint'nant, la brave dame a les ch'veux tout blancs.
Mais elle songe enfin à son grand enfant
Qui s'est envolé, l'âme vagabonde.
R'viendra-t-il un jour ? C'est si grand le monde.
Mais voilà qu'un soir, quelqu'un a sonné.
Un sergent est là, sergent décoré.
Monsieur, vous d'mandez ?
Lui n'ose rien dire
Puis soudain s'avance dans un bon sourire
Et la prenant entre ses bras,
Il dit : Maman, tu n' me reconnais donc pas ?

C'est l' moineau, c'est l' titi ;
C'est l' gamin d' Paris
Qui revient au domicile.
J' suis pas riche, maintenant
Mais j' gagnerai d' l'argent.
Bonne maman, ne t' fais pas d' bile.
Je suis blagueur, j'suis farceur,
Ça, y a pas d'erreur,
Mais l' travail ne m' fait pas peur.
Mon devoir envers toi, maint'nant, j' l'ai compris :
C'est mon tour de réchauffer ton nid.

Heureux de vous avoir retrouvé cette chanson, en espérant qu'elle vous portera un peu de bonheur dans de bons souvenirs... Il ne vous reste plus qu'à la fredonner à votre tour à vos "petits-enfants.

Cordialement

_________________
Invité,  le webmaste,
merci d'être passé et j'espère vous revoir ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.philippemorize.com
mamie.jo76



Nombre de messages : 1
Age : 69
Localisation : LE HAVRE
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Un moineau de Paris   Mer 30 Jan - 15:18

UN GRAND MERCI.
C'est avec une immense joie que je viens de recevoir votre message. Je viens d'avoir 60 ans et je crois que c'est le plus beau cadeau que j'ai reçu en hommage à la chanson de ma maman décédée depuis bientôt 28 ans.
J'ai été très marquée par la vie comme beaucoup d'autres personnes avec le malheur d'avoir perdu mon fils de 26 ans par accident il y a 3 ans. Vous m'avez mis un beau rayon de soleil dans ma petite vie de retraitée. Je ne sais comment vous remercier de cet énorme cadeau, car il y a de très nombreuses années que je cherchais ce texte, même dans les vieux disques des vide-greniers.
Je vous souhaite beaucoup de bonheur et que cette nouvelle année vous comble de joie. ENCORE MILLE MERCIS.
Je me permets de vous embrasser pour cette recherche que vous avez su faire avec rapidité et brio.
Bonne journée.
Joëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un moineau de Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un moineau de Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» Le Grand Paris
» La Normandie à Paris. 13 et 14 Juin.
» boutique MUFE pro sur Paris
» La monnaie de Paris ne connait pas la Normandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famille Philippe Morize :: Grand Public :: Chansons anciennes-
Sauter vers: